Historique

Historique

J’ai grandi dans le monde de labradors.

Mes parents agriculteurs ont recueilli un « labrador type »auprès de la SPA (Société Protectrice des Animaux).

Ce mâle, de couleur sable,nommé Queen m’a notamment sauvé!!! Vers l’âge de un an et demi, maman qui devait s’occuper du jeune bétail, a eu une minute d’inattention à mon égard; cela a suffi pour que je fasse une très grosse bêtise, j’ai eu la très bonne idée de me promener sous les vaches, occupées de se nourrir au râtelier!!! C’est alors que notre Queen a immédiatement averti mes parents. Vous imaginez l’état de choc de ces derniers…

Mes parents ont ensuite adopté un second « labrador type » de couleur noir. Cette deuxième expérience a mal tourné. Ce chien nommé Pilou, d’un caractère très craintif, a mordu à plusieurs reprises. Mes parents ont pris la dure décision de s’en séparer!!!

Nous avons ensuite décidé d’acquérir un chiot dans un élevage familial. Cette chienne nommée Toscane a vécu jusqu’à l’âge de 16 ans et m’a laissé de très bons souvenirs à la ferme familiale.

Lors de mes 14 ans, j’ai fait l’acquisition d’un chiot femelle, de couleur noire, lignée beauté et chasse pratique. Depuis ma plus tendre enfance, j’accompagnais mon grand-père à la chasse, par la suite je me suis joint aux traqueurs, et, accompagné de mon « lab », je me suis spécialisé dans le ramassage du gibier.

A l’âge de 16 ans,j’obtiens mon premier permis de chasse (pour la France, en Belgique on obtient celui-ci à partir de 18 ans) et j’ai déjà une certaine expérience de chasse dans mes bagages ainsi que dans le travail des retrievers.

Je me souviens lorsque j’avais 18-20 ans, un chasseur m’a demandé avec insistance si je voulais lui vendre ma chienne. Flatté et fier comme un paon, je lui ai répondu que jamais je ne me séparerai de mon « lab ». Mais l’idée d’éduquer et de produire une lignée digne de ce nom a fait son chemin.

Il y a une douzaine d’année, j’ai fait l’acquisition de Palka de Lescoriau pour la chasse. Une femelle que je possède toujours et qui jouit d’une retraite bien méritée.

nouveau 007.jpg

Après avoir fondé une famille, notre premier grand bonheur Louis a montré le bout de son nez le 31 mars 2005. Le 26 décembre 2007, naissait une petite fleur prénommée Florine. Elle est née avec une anomalie cardiaque, mais rien de grave aux dires des des médecins : une ou deux interventions dont le taux de réussite est de 99%.

Nous avons ensuite été frappés de malchance au plus profond de nous-même. Infections et troubles respiratoires se sont succédés. Notre petite puce, après s’être longuement battue, nous a dit au revoir ce 9 novembre 2008.

Depuis ce jour, le ciel nous est tombé sur la tête! Nous avons expliqué à notre grand Louis âgé de 3 ans que sa petite sœur a rejoint les étoiles et qu’elle veille sur nous.

Une nouvelle étoile est née au dessus de nos bois de Ploegsteert et du Gheer, d’où notre affixe « de la Forêt Etoilée ».

Quand certains, ayant vécu la même expérience que nous, ont un besoin de se confier aux psychologues (profession que je respecte), moi j’ai eu un énorme besoin de me procurer un chiot.

L’éducation et l’entraînement pour le travail de mon « lab » (prénommée Hendy) m’ont permis et me permettent toujours de reprendre le dessus. Hendy est issue de l’élevage « of Shadowy Valley » de chez Monsieur et Madame Gilbert Verjans.

nouveau 014.jpg

 

Ces éleveurs passionnés ont une idée fixe à laquelle j’adhère parfaitement « Le respect du beau et du bon labrador ».

Ce billet est également disponible en: Néerlandais

Bookmark the permalink.

Comments are closed.